La maladie de Parkinson, ce qu’il faut savoir

La maladie de Parkinson, ce qu’il faut savoir

26 octobre 2021 0 Par Christine

D’après les statistiques, plus de 160 000 français sont atteints de la maladie de Parkinson. Cette maladie dégénérative, la deuxième après l’Alzheimer, est considérée comme l’une des causes majeures du handicap moteur chez les personnes du 3e âge. Quelles sont les causes de cette maladie ? Comment se manifeste-t-elle ? On vous dit tout au sujet de la maladie de Parkinson.

Les symptômes de la maladie du Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui détruit les neurones dopaminergiques situés dans le cerveau. Elles sont responsables de la production de la Dopamine, un neurotransmetteur qui contrôle les divers mouvements du corps humain. On assiste alors à une diminution progressive de la capacité du patient à contrôler ses mouvements. On distingue deux catégories de manifestations de la maladie de Parkinson.

Les symptômes moteurs

Les symptômes moteurs sont bien connus. Il s’agit en particulier des tremblements, d’une lenteur des mouvements encore appelée bradykinésie et également de la raideur incontrôlée des membres. Le tremblement se limite généralement à un membre supérieur situé d’un côté du corps humain.

Les symptômes non moteurs

Les symptômes non moteurs sont liés au fait que la maladie de Parkinson peut toucher des neurones autres que celles responsables de la production de la dopamine. Dans ce cas, ils peuvent apparaître au cours de l’évolution de la maladie ou parfois bien avant les symptômes moteurs. Il s’agit essentiellement de :

  • la somnolence,
  • les troubles du sommeil,
  • la fatigue,
  • la constipation,
  • la dépression

Certains signes comme la perte de l’odorat, la fatigue, les troubles de l’humeur ou encore la lenteur du pas peuvent apparaître très tôt.

Évolution de la maladie

La maladie de Parkinson a une évolution lente. Mais cela varie d’un patient à un autre. On distingue généralement quatre phases d’évolution.

  • Les premiers symptômes

Dans certains cas, le diagnostic prend du temps parce que les symptômes ne sont pas assez prononcés. Cette phase est assez difficile à vivre pour les malades.

  • L’équilibre thérapeutique

Cette phase est souvent qualifiée de « lune de miel ». Les symptômes sont quelque peu atténués par le suivi d’un traitement dopaminergique. La maladie continue tout de même d’évoluer et le traitement rythme la vie du malade.

  • Les complications motrices

Cette étape fait suite au traitement médical dopaminergique. Ces complications, bien qu’étant motrices, sont bien différentes des symptômes moteurs de la maladie. On distingue notamment une alternance entre les moments où les symptômes sont atténués et les moments où le traitement ne fait plus effet.

  • La phase avancée

À cette étape, les signes axiaux comme les pertes d’équilibres, les chutes… sont beaucoup plus fréquents. Les symptômes cognitifs s’installent également, ce qui peut donner lieu à un changement de comportement.

Les patients soufrant de Parkinson ont besoin d’un suivi constant à chaque étape.

Les traitements disponibles

À ce jour, il n’existe pas vraiment de traitement préventif ou pouvant guérir la maladie de Parkinson. On prodigue aux patients des médicaments permettant de compenser le manque de dopamine dans le cerveau. Ils aident également les patients à mieux gérer les symptômes et ralentissent la progression du mal.

En termes de médecine alternative, le cbd est également utilisé pour ses propriétés de régénérescence sur le cerveau humain. Il atténue également la manifestation des symptômes les plus fréquents. Il s’agit notamment des insomnies, de la dépression, des tremblements musculaires et de l’anxiété. Généralement, les personnes atteintes de Parkinson utilisent les huiles de CBD à spectre complet et à forte dose.